2012, v’la la bouse!

Pour ma défense, je voulais pas y aller, moi! Je voulais aller voir du poétique, du chimérique, du Terry Gilliam! Mais Pacs-Man a encore eu raison de moi.

2012

date de la fin du monde...

Aller au cinéma le dimanche à 13h , c’est pas une bonne idée: la salle était remplie de petits êtres criants et pleins de sucre, oui, oui des ENFANTS! Et pas moyen de trouver une place l’un à côté de l’autre! Déjà, ça partait mal.

Le film commence en 2009 (oh mon Dieu! Mais c’est maintenant, ça pourrait donc vraiment arriver!). J’avoue ne pas avoir trop suivi le début, trop occupée à me caser, moi et mon gros bide. En gros, le Soleil va pas bien, nous envoie des micro-ondes, ça fout le bordel grave sur la Terre et c’est prévu pour… je vous le donne en mille, 2012, oui madame-monsieur.

Là, le gentil chercheur (genre Mohinder Suresh dans Heroes) veut prévenir la population, mais le méchant qui ne pense qu’à l’argent dit: »Non, mais vous n’y pensez pas, ça va trop être le bordel après! »

Arrivée du gentil héros looser (John Cusack qui ressemble fortement à Ben Stiller dans Zoolander), divorcé, toujours à la bourre, qui a la tête dans les bouquins, et qui part avec ses gosses en camping à Yellow Stone. Il y rencontre l’illuminé de service qui lui prédit la Fin du Monde!

Et c’est parti pour les effets spéciaux dans ta face, avec en vrac: de la poursuite d’avion à travers les gratte-ciels qui s’écroulent, la faille qui poursuit la voiture, l’atterrissage sur une piste glacée, le Tsunami, le volcan qui lance des boules de feu…

Petit détail marrant: ces neuneus voulaient s’arrêter faire le plein de leur avion à Hawai!!! Si, si Hawai! L’archipel volcanique! C’est la fin du monde et eux ils croient que le gentil volcan ne va pas exploser avant qu’ils n’aient fait le plein. Forcément, quand ils arrivent, c’est un peu le bordel en bas, et se poser n’est plus trop une option.

Sinon, à part les millions de civils, j’ai trouvé qu’il y avait pas assez de morts dans les personnages principaux: ils embarquent sur l’une des arches et vont repeupler la Terre qui s’est gentiment calmée. Monde de merde!

Publicités

Publié le 16 novembre 2009, dans Ciné, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Mdr, complètement, d’accord, et il ya même tellement à dire sur la profonde débilité de ce film!..
    en tout cas c’est tellement immoralement attardé et pleins d’incohérences, d’oublis, de raccourcis et stéréotypes que j’ai passé 2H30 à me taper des fous rires devant la prétendue apocalypse!!!

  2. Ca partait mal pour moi aussi. Une immense salle de 500 places, je me suis retrouvée tout devant tout à droite. J’ai jamais été autant devant et à droite de ma vie d’ailleurs. J’ai un peu loupé le début aussi parce que trop occupée à essayer de ne pas vomir à force de tourner la tête dans tous les sens pour tenter de voir au moins la moitié de ce qui se passait sur l’écran! Ayant la carte de cinéma illimité, j’ai bien essayé de convaincre ma moitié de partir en courant et de revenir (ou pas d’ailleurs) un autre jour. Mais il a eu raison de moi aussi.
    C’était à chier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :